Comment envoyer son manuscrit ?

Stylo plume forme diagonale noire d 39 une aile d 39 oiseau 318 60625

Bonjour et bienvenue à nouveau sur plumencre. Le site littéraire africain…

Comme promis, nous allons traiter plusieurs questions importantes de la vie littéraire des jeunes auteurs (écrivains). Pour ce numéro, traitons Comment envoyer votre manuscrit à un éditeur ?

Vous êtes jeune auteur ? Vous venez d’achever votre premier livre (Roman, Recueil, etc…), vous avez ou vous voulez franchir l’univers éditorial actuel ? C’est beau et jolie.

En général, après avoir écrit (achevé ou non) notre premier joyau, on est vite pressé d’aller le déposer chez un éditeur. Et pourtant, ça ne se passe pas toujours bien. Tout simplement parce que certaines étapes essentielles ont été ignoré.

Cet article répond à quelques préoccupations que vous pourrez éventuellement rencontrer (ou que vous rencontrez peut-être actuellement).

J’ai souvent l’habitude de dire lors de mes rencontres diverses avec le public que « Chaque manuscrit correspond à la ligne éditoriale d’au moins une maison d’édition ». Cela soulève la question « Comment bien choisir son éditeur ? ».

Avant de répondre à cette question pertinente, posons tout d’abord le problème du manuscrit. Le constat est sans équivoque et malheureusement triste…Les livres des jeunes auteurs (premiers livres) sont de plus en plus bourrés de fautes ! Des fautes évidentes. On peut bien se demander ce qui empêche véritablement un jeune à revoir ou à faire relire son manuscrit ?

Eh bien, la réponse est là…C’est la précipitation…La joie du premier manuscrit. La joie du premier bébé. (Même si le bébé est laid, on s’en fiche !)

De nombreux écrivains (jeunes) ont su développer un orgueil mirobolant (je n’exagère pas) avec leurs écrits : Ils reçoivent et admettent difficilement les critiques. Pour les plus courageux, ils n’osent même pas Soumettre leurs textes aux aînés.

Et pourtant, le résultat est macabre aujourd’hui. Dans nos bibliothèques et librairies, les livres sont de plus en plus bourrés d’erratums. On pourrait même s’interroger sur les rôles des Comités de Lecture ?

Mais laissons les comités de Lecture et parlons de la responsabilité de nos auteurs. J’ai parcouru cette semaine, quelques livres. Voici quelques expressions que je vous rapporte ; « les joures s’éternisaient », « les martins », « tous les poubelles », « l’eau du marigaut », « … »

C’est incroyable n’est-ce-pas ? Il faut dire que c’est moins grave. Car, je ne parle pas des ponctuations, des accents, de la syntaxe, etc…

Et si vous saviez le paradoxe ? Eh bien, le paradoxe est que le fond du texte est à chaque fois très pertinente. Et que finalement, c’est le canal du langage qui est mal choisit. Ou mal utilisé.

Vous êtes certainement d’accord avec moi, que les fautes après publication, sont la cause d’une non-relecture par les auteurs eux-mêmes.

Bon à Savoir ; Sachez que publier, c’est envoyer dans le domaine public son œuvre.

Certaines erreurs peuvent être commises expressément par l’auteur. Mais laissons. C’est un autre débat.

Voici ce que je propose pour vous aider dans un sens mélioratif.

1-     Révisez correctement votre manuscrit

Il est vrai, qu’il est toujours difficile pour soi-même de, corriger ses écrits. Vous pouvez donc, rechercher les avis des professionnels non complaisants (j’insiste vraiment sur non complaisants).

 Vous pouvez rencontrer des écrivains, des enseignants de langue ou tout autre aîné dans le paysage littéraire. (Cependant, n’oubliez pas que le seul maître de votre travail demeure vous.)

Parfois, ces apports peuvent être payants. Mais en général, il existe des groupes ou associations, qui le font gratuitement à tous leurs membres. C’est le cas par exemple du CLIJEC (Cercle littéraire des jeunes du Cameroun) [dont, je suis en passant, membre]

 

2-     Quand votre manuscrit est prêt…

 Pret livre plumencre

 

  • Photocopiez-le et gardez jalousement l’original ;
  • Allez à la Chasse de l’éditeur.

Méthodes très pratiques :

 

 1ère méthode : Consultez le catalogue en ligne sur le site web de la maison d’éditions.

Cette méthode a malheureusement quelques inconvénients. En effet, plusieurs maisons d’éditions en Afrique ne disposent pas encore de site web. Et même quand ceux-ci existent, ils ne sont pas toujours actualisés.

2ème méthode : (A mon avis, la meilleure) Visitez les livres de la maison d’éditions directement dans les librairies ou lors des Salons du Livre.

Ici, il y a plusieurs avantages :

  • Vous jaugez le niveau de diffusion de la maison d’éditions ;
  • Vous jugez la qualité du livre ;
  • Et éventuellement, les lignes éditoriales.

3-     Se renseigner sur la politique éditoriale :

Édition à compte d’auteur, édition à compte d’éditeur, autoédition

4-     Envoyer son manuscrit

 Modèle ici

  • L’envoi en général s’effectue par la poste. Il est toujours important de contacter la maison d’édition avant tout envoi ;
  • Il faut dire également que certains éditeurs aujourd’hui acceptent les envois par mail (vérifier sur le site de la maison d’édition) ;
  • Vous pouvez également déposer directement le tapuscrit chez l’éditeur.

Nous sommes parvenus à la fin de cet article sur plumencre. La question posée était Comment envoyer un manuscrit à un éditeur ?

Je me résume :

Révision / Conseils

Catalogue / Politique éditoriale

Envoi / Lettre d’accompagnement

 

édition manuscrit compte d'auteur compte d'éditeur

Commentaires

  • Cissé Daouda
    • 1. Cissé Daouda Le mercredi, 28 Juin 2017
    Je suis tout à fait d'accord avec vous.

    Les jeunes, aujourd'hui, se précipitent de finir un livre sans pourtant le mettre à la critique. D'autres même ne prennent pas la peine de corriger les erreurs qui subsistent dans leur livre soit disant que la maison d'édition est là pour ça.

    Merci avec profusion pour vos conseils, j'espère amplement qu'ils seraient utiles aux écrivains futurs.
  • Ada
    • 2. Ada Le vendredi, 17 Avril 2015
    Wouaouh...Le débat était chaud! heureusement qu'on finit toujours par s'entendre
  • Natahelle
    • 3. Natahelle Le vendredi, 17 Avril 2015
    De tous les cas, j'adore...Merci Ulrich pour ce débat
  • Alvine Nadia
    • 4. Alvine Nadia Le mercredi, 15 Avril 2015
    C'est bien résumé M. Yatouré.
  • Williams Yatouré
    • 5. Williams Yatouré Le mercredi, 15 Avril 2015
    Il faut dénoncer ses erratums qui se bousculent dans nos livres..
    Mais, il faut savoir qu'il est toujours difficile d'écrire un livre sans erreur. Même les livres populaires souffrent de ce malaise.
    On pourra demander à l'auteur de bien lire ses écrits avant de soumettre à l'éditeur. Et demander également l'éditeur (Comité de lecture) de mieux aider les livres à être de bonnes qualité...

    Courage à vous, Ulrich Talla Wamba;
    J'aimerais bien découvrir des poésies.

    Bonne soirée
  • M. Liliane
    • 6. M. Liliane Le mercredi, 15 Avril 2015
    N'oubliez pas que nous vivons dans un monde d'abord capitaliste...Et une maiso,n d'éditions, c'est d'abord faire le profit.
  • judith
    • 7. judith Le mercredi, 15 Avril 2015
    Chacun doit normalement assumer ses responsabilités...On n'est pas obligé de publier le maximum et n'importe quoi au même moment...
  • judith
    • 8. judith Le mercredi, 15 Avril 2015
    En fait ce n'est pas ça...
  • M. Liliane
    • 9. M. Liliane Le mercredi, 15 Avril 2015
    Oh, l'édition est un domaine un peu compliqué...Pourquoi absolument vouloir chercher le coupable
  • Alima
    • 10. Alima Le mercredi, 15 Avril 2015
    Tu vois bien que l'auteur a sa responsabilité ici. Car, s'il s"était arrangé à bien relire son manuscrit, tous ses caprices ne devaient pas exister...
  • Jean-Paul Handi
    • 11. Jean-Paul Handi Le mercredi, 15 Avril 2015
    Bien sûr, je comprends ta position Alima....
    Mais, trouves-tu normal, un éditeur qui accepte un manuscrit pourtant il a pris la responsabilité d'accepter ? Quand un manuscrit n'est pas bon, le mieux à faire, c'est de le réfuser...Et si il pense que le contenu est très important, eh bien il n'a qu'à demander à l'auteur d'aller corriger. C'est simple à mon avis.
  • Alima
    • 12. Alima Le mercredi, 15 Avril 2015
    Je ne suis pas du tout d'accord avec toi, Jean-Paul. Il faut plutôt interroger les auteurs. Tu ne vas pas me dire que les auteurs doivent écrire du n'importe quoi, et aller donner à l'éditeur. Les éditeurs ont beaucoup de manuscrits à étudier,..
  • Jean-Paul Handi
    • 13. Jean-Paul Handi Le mercredi, 15 Avril 2015
    Pourquoi verses-tu toute ta colère sur les auteurs? Interroge le travail des éditeurs. Si les auteurs font le boulot, les éditeurs vont faire quoi? Il faut voir les choses aussi dans ce sens...
  • Daniel
    • 14. Daniel Le mardi, 10 Mars 2015
    C'est un Roman...Vous aurez toutes les infos le moment venu. T'inquiète !
  • Stella
    • 15. Stella Le mardi, 10 Mars 2015
    Ok, C'est bien...Informe nous juste dès qu'il est disponible. C'est quel genre?
  • Daniel
    • 16. Daniel Le mardi, 10 Mars 2015
    ça ne manque pas. Mon premier livre (le recueil) est bourré de fautes. Je n'ai vraiment pas pris le temps pour le lire et relire comme suggère Ulrich ici. Mais, le livre qui est en cours de publication Chez Edilivre, je l'ai vu, et revu.
  • Stella
    • 17. Stella Le mardi, 10 Mars 2015
    Oui, j'espère qu'il n'y a pas beaucoup d'erreurs?
  • Daniel
    • 18. Daniel Le mardi, 10 Mars 2015
    Oui, j'ai publié un recueil de poèmes en 2013, chez Mon petit éditeur;
    Maintenant, j'ai un livre en cours de publication chez Edilivre. Paris.
  • Rahel Ndongo
    • 19. Rahel Ndongo Le mardi, 10 Mars 2015
    Nous sommes tous d'accord sur l'importance de l'article, Daniel...
  • Stella
    • 20. Stella Le mardi, 10 Mars 2015
    Mais oui, c'est le cas.
    Et dis, tu as déjà publié?
  • Daniel
    • 21. Daniel Le mardi, 10 Mars 2015
    Ah bon ?
  • Stella
    • 22. Stella Le mardi, 10 Mars 2015
    Non, je ne dis pas que tu n'as pas raison. Tout au contraire, mais il montre plus les mauvais exemples.
  • Daniel
    • 23. Daniel Le mardi, 10 Mars 2015
    J'aime ton article...Il est intéressant et donne les réalités les plus pratiques. C'est bien.
    Je ne suis pas d'avis avec, vous Stella et Ndongo. Vous savez bien plusieurs livres aujourd'hui sont bourrés de fautes. Il faut le dire. C'est la moindre des choses. Et c'est d'ailleurs ce qu'il a fait.
    Et justement cet article donne des conseils pratiques sur la question.
    Je pense que si j'avais vu cela bien avant, ça pourrait bien m'aider pour la suite.
    Aujourd'hui quand même, les idées sont plus neuves et il faut encourager de plus en plus les jeunes à écrire et lire leurs écrits.
  • Stella
    • 24. Stella Le mardi, 10 Mars 2015
    Ulrich, tu es un peu sceptique... Tu as trouvé ses erreurs dans des livres ?
  • Rahel Ndongo
    • 25. Rahel Ndongo Le mardi, 10 Mars 2015
    Oh ! mais il me semble que tu exagères un peu ULRICH. Certes les erreurs sont nombreuses dans les livres, mais on ne peut pas dire que l'essentiel des jeunes aujourd'hui n'écrivent pas bien. Je pense même qu'ils écrivent de plus en plus bien...

Voir plus de commentaires

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×