plumencre :: le Cameroun honoré au Prix Stephane Hessel 2017 à travers Michel Dongmo - membre du CLIJEC

Laureat_hessel_2017 plumencre

Le Prix Stéphane Hessel de la Jeune écriture francophone, organisé par l'Alliance Francophone, RFI et K Editions, a couronné trois jeunes auteurs dans le cadre de sa cinquième édition qui avait pour thème l'espoir. Ce concours littéraire a pour objectif de donner aux jeunes francophones la possibilité de s'exprimer et de contribuer au renouvellement de la création littéraire.

Le premier prix a été attribué à une jeune Libanaise de 24 ans, Romy Batrouni, pour sa nouvelle La ville espoir. Son texte traduit l'aspiration de toute une jeunesse du Proche-Orient qui se bat constamment en faveur du renouveau. Elle dénonce les systèmes et leurs coercitions.

La lauréate, titulaire d'une licence en droit et d'un master en droit privé général, est passionnée de littérature. Elle a déjà remporté plusieurs prix, comme le concours d'écriture Imaginez le Liban de 2050, organisé par le journal L'Orient-Le Jour, en 2014, et le concours d'écriture La Francophonie pour la Paix de l'Agence universitaire de la Francophonie, en 2015. Et, plus récemment, en 2016, elle a été lauréate du prix Louis Delamare organisé par les barreaux de Paris, de Caen et de Beyrouth pour avoir plaidé sur le sujet des détenus libanais dans les geôles syriennes. Romy Batrouni est la première femme à recevoir les honneurs du Prix Stéphane Hessel.

Un souffle d'espérance

Le Camerounais Michel Dongmo Evina, lui, a reçu le deuxième prix pour sa nouvelle Naufragé du destin. Dans son récit, il décrit les dynamiques migratoires avec un regard acerbe. Il dénonce les passeurs, relate les dangers des traversées et éveille les consciences sur les sorts des migrants qui cherchent à rejoindre l'Europe.

Michel Dongmo Evina, 22 ans, est actuellement élève-professeur à l'Ecole normale supérieure de Yaoundé 1. Après un baccalauréat option lettres et philosophie obtenu en 2012, il s'est inscrit à la faculté des arts, lettres et sciences humaines de l'université de Yaoundé, d'où il sortira licencié ès lettres bilingues en 2015. Michel Dongmo Evina a baigné dans la littérature depuis sa tendre enfance, nourri à la sève de la bibliothèque de son père. Il s'est lancé dans l'écriture il y a deux ans.

Phew Laroc, un Haïtien âgé de 25 ans, a reçu un prix spécial pour sa nouvelle Visages dans la nuit. Son récit s'inspire du violent séisme qui a frappé Haïti le 12 janvier 2010. Malgré le chaos, les Haïtiens se battent pour rester debout. Dans son texte, l'espoir, comme le dit Paul Verlaine, luit comme un brin de paille dans l'étable. Cette nouvelle est un souffle d'espérance. Le jeune homme a commencé à écrire des nouvelles à l'âge 16 ans. Il a obtenu le premier prix ex-æquo du concours de dessin-récit Croquons la francophonie, édition 2014-2015, sur le thème de l'interculturalité francophone. Phew Laroc poursuit des études en sociologie.

Emission spéciale le 13 mai sur RFI

Le trio Romy Batrouni, Michel Dongmo Evina, Phew Laroc, a été récompensé mardi 9 mai au Sénat, dans les prestigieux salons de la questure, en la présence de la sénatrice Michèle André, présidente de la commission des Finances et ancienne secrétaire d'État chargée des Droits des femmes et de l'Egalité des chances, de Cécile Mégie, directrice de Radio France Internationale, et de Jean Guion, président de l'Alliance francophone.

Lors de la remise des prix, un hommage a été rendu à Stéphane Hessel, résistant, écrivain auteur du célèbre essai Indignez-vous ! qui avait accepté, avant son décès en 2013, d'être le parrain du prix qui porte désormais son nom. Les comédiens Florence Marguier-Forsythe, Emile Abossolo M'bo, et Myriam Guilhot, productrice à RFI, ont lu des extraits des textes des lauréats devant un public très attentif.

L’Incertain, la revue internationale de création littéraire et critique basée en Martinique, partenaire du Prix, publiera les textes des trois lauréats. Le Club RFI consacrera une émission spéciale Prix Stéphane Hessel de la Jeune écriture francophone le samedi 13 mai à 22h30 (TU) sur l'antenne Afrique de RFI.

 

Article de RFI.FR

plumencre Magazine littéraire CLIJEC le Mag' Ulrich Talla Wamba édition Interview Prix Stephane Hessel 2017 Rfi Littérature Michel Dongmo Cercle littéraire des jeunes du Cameroun